MAJ

A l’heure où l’on parle de plus en plus de la nécessité d’investir sur la jeunesse, de favoriser le développement du leadership des jeunes et leur participation à la gouvernance à tous les niveaux ; l’Association Congolaise pour le Bien Etre Familial (ACBEF), ainsi que les autres Associations Membres de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF), a su le matérialiser à travers

le Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ).

Créé en 2005, sur décision du Conseil Régional de l’IPPF Région Afrique ténu en 2004, le Mouvement d’Action des Jeunes, MAJ en sigle, est l’organe de jeunesse de l’Association Congolaise pour le Bien Etre Familial. Ce mouvement rassemble les jeunes membres de l’ACBEF âgés de 10 à 24 ans ; au-delà de 25 ans, les membres font partis de ce qui est appelé « le corps des volontaires adultes » par le jargon de l’association. Le MAJ entend être un mouvement des jeunes, par les jeunes et pour les jeunes. Un mouvement des jeunes parce qu’il n’est constitué que des jeunes. Un mouvement par les jeunes parce que le MAJ est dirigé par les jeunes, à tous les niveaux. Le mouvement possède une gouvernance nationale et locale, chacune d’elle constituée de six (6) membres, tous jeunes. Et, un mouvement pour les jeunes, du fait que ce mouvement a pour cible prioritaire les jeunes.

Stratégie de l’ACBEF pour renforcer la participation des jeunes à la gouvernance, développer le leadership des jeunes et assurer leur autonomisation, le MAJ a une vision et une mission clairement définie ; qui toutefois s’aligne à la vision et la mission de l’ACBEF, car le MAJ ne vise pas à être une structure complètement autonome. La vision du MAJ est de « mettre en place un réseau d’actions opérationnelles des jeunes à l’échelle nationale, dirigé par des jeunes disposant de compétences nécessaires, collaborant étroitement avec le personnel et les volontaires de l’ACBEF pour promouvoir la vision commune d’une société congolaise où chaque individu connait et jouit pleinement de ses droits en Santé Sexuelle et de la Reproduction sans discrimination pour son bien-être. » Pour réaliser cette vision, le mouvement s’est fixé pour mission « de renforcer les capacités des jeunes à gérer les questions de développement qui leur sont propres et à mener des actions de plaidoyer pour la promotion de leurs droits à la SSR et de leur bien-être. »

Compte tenu des actions de l’ACBEF, le MAJ est aussi considérée comme la stratégie de l’ACBEF pour l’éducation, la sensibilisation et la conscientisation des jeunes sur les problèmes de santé sexuelle et reproductive, y compris les droits ; l’éducation par les pairs s’étant avérée comme le meilleur moyen de prévenir les comportements à risque chez les jeunes. A travers le système de 20% de la participation des jeunes, initié par l’ACBEF, au sein de la gouvernance de l’association et lors des ateliers, le MAJ s’assure que les besoins des jeunes soient pris en compte dans les politiques et stratégies de l’ACBEF. Ce mouvement réalise plusieurs actions sur l’étendue du territoire nationale aussi bien en faveur des jeunes qu’en faveur des adultes. Un mouvement n’étant fort que lorsqu’il a plusieurs membres, le slogan du MAJ est « rejoindre le mouvement pour protéger le futur ».