Stéréotype sexuel : comment les éviter dès le bas âge ?

De nos jours, il n’est pas rare d’entendre des expressions suivantes en milieu familial, professionnel ou scolaire : « Un homme ne pleure pas », « les hommes sont durs », « les hommes sont forts » !! « Une femme est polie » 
« une femme est patiente » « une femme est gentille », « Tu es féminine » (pour les garçons), « Tu te comportes comme un homme » (pour les filles) Sans le savoir, certainement, on développe dans le cerveau des enfants et des jeunes une notion de séparation des rôles qu’ils peuvent jouer dans la société en fonction de leurs sexes.
En effet, on entend par stéréotype sexuel, une représentation simplifiée  pour décrire les filles et les garçons, les hommes et les femmes. Ils sont basés sur des croyances et des jugements et sont souvent inconscients. 
Très jeunes, les enfants sont confrontés à ceux-ci :
Certains jouets sont destinés aux filles (poupée, jouet de casseroles…) d’autres pour les garçons (voiture, fusil, bonhomme  …)
Certains films sont destinés aux filles (cendrillon, les 12 princesses, la belle aux bois dormants, blanche neige…)  d’autres aux garçons (superman, tortue ninja, naruto…)
Certains travaux domestiques sont destinés aux filles (vaisselle, lessive, ménage…) d’autres aux garçons (nettoyage de la cours, entretien du jardin…)
Les stéréotypes sexuels ont des effets négatifs sur les filles et les garçons. En effet, ils peuvent influencer leur réussite scolaire (le choix de leur métier de profession), l’appréciation de leur image corporelle, leur attitude face au partage des responsabilités familiales et leur vie affective et amoureuse.
Comment y faire face alors ?
L’Association Congolaise pour le Bien-Etre Familial (ACBEF) vous propose quatre (4) astuces :
Dès les premiers jeux de l’enfant, prêter attention aux couleurs utilisées, au sexe des personnages ainsi qu’à leur rôle. Par exemple, éviter les livres  et films roses.
 Favoriser des jeux accessibles aux deux sexes : intéresser l’enfant aux jeux aussi bien masculin que féminin (Football, Nzango,…
Porter une attention particulière aux qualités que nous donnons aux enfants. Par exemple, « tu es belle comme une princesse, ce matin! » ou, tu es fort comme un superhéros ! ». Une fille peut aussi être forte comme un super-héros ainsi qu’un garçon peut être beau comme un prince.
 Laisser l’enfant s’amuser avec ce qu’ils préfèrent. Si la fille  veut jouer avec les blocs de construction, et le garçon avec les poupées, il est conseillé de les laisser s’exprimer avec ces jeux. La fille pourrait s’intéresser au métier de construction tout comme le garçon pourrait peut apprendre à partager les tâches ménagères avec sa conjointe ou prendre un congé de paternité pour s’occuper du nouveau-né.
En définitive, il est important de souligner que loin d’accuser certains comportements des jeunes ou adultes, la question des stéréotypes sexuels se doit d’être traitée dès le bas âge.
Pour plus d’informations, contactez-nous  :
Brazzaville : 06, rue Mboko à Moungali;
Pointe Noire : Rue Moudilou, à côté de la pharmacie la grande (arrêt la baguette d'or)
Dolisie : 5, avenue Général De Gaules, quartier la Komonoise.
 
Jusvi Mabika