Une IST c’est

IST ou en ITS signifie, infections sexuellement transmissibles ou Infections transmissibles sexuellement.

Il s’agit de toute maladie ou infection qui a pour voie de transmission la voie sexuelle ou présexuelle. Ces infections sont nombreuses, mais les plus rencontrées sont : la chlamydia, la gonococcie, la syphilis,  l’herpès génital, l’hépatite B, et l’hépatite C, le virus du papillome humain (VPH), ou le VIH.

Les IST peuvent être attrapées par tout le monde, lorsqu’on ne se protège pas. La plupart du temps, ces infections attaquent les jeunes entre 15 et 24 ans. Elles se transmettent comme suite :

Au cours d’un contact sexuel sans condom ou capote:

  • Avec ou sans pénétration du pénis dans le vagin ou l’anus;
  • Avec une relation orale-génitale (stimulation des organes génitaux avec la bouche);
  • Avec un contact intime «peau à peau»;
  • Avec le partage d’un jouet sexuel.

À l’occasion du partage de matériel d’injection de drogues ou de stéroïdes.

Au cours d’une séance de tatouage ou de perçage avec du matériel non stérile.

Tu te demandes comment savoir si tu as une IST ? La seule façon de savoir si tu as une IST, c’est de passer un test de dépistage en allant à l’hosto voir un doc. Sans cette démarche, aucune personne ne peut confirmer la présence d’une IST chez une personne, même si on la connait bien.

Aussi, sache que la plupart du temps, les personnes ayant une IST ne présentent pas de signes ni de symptômes particuliers. Lorsqu’il y en a, les signes sont différents d’une IST à l’autre. Ça peut piquer, brûler (parfois quand tu pisse) ou provoquer des pertes anormales, des saignements provenant des organes génitaux et des douleurs au ventre ou aux organes génitaux. « Tu n’as rien à craindre d’un test de dépistage, si tu veux être en bonne santé et sans IST » Bien souvent, seul un échantillon d’urine suffit, une prise de sang ou un prélèvement de sécrétions peut parfois être nécessaire.

Les conséquences d’une IST ? 

Les IST étant nombreuses, les conséquences sont aussi multiples. Après avoir attrapé une IST, on peut s’exposer à :

  • Rester infecté toute la vie, car certaines IST comme le VIH, ne guérissent pas encore ;
  • Faire une stérilité ou des difficultés d’avoir des enfants dans l’avenir ;
  • Développer des cancers ou des maladies chroniques tels que cancer du col de l’utérus, cirrhose du foie (inflammation maligne du foie) et autres.

Aussi, tu pourrais avoir honte de toi-même devant tes amis (es) ou te culpabiliser tout le temps.

Donc protège-toi !

 Pour se protéger contre les IST, les mesures sont aussi simples que pratiques. Il s’agit de :

  • Utiliser toujours sa capote à tous se rapports sexuels,
  • Faire ton test de dépistage et le conseiller à ton ou ta partenaire, avant d’arrêter d’utiliser la capote
  • Se vacciner contre certaines IST, comme le HPV (virus papilloma humain) ou encore l’hépatite B ;
  • Diminuer la consommation d’alcool afin d’éviter les pratiques sexuelles à risques du genre fellation, rapport par l’anus ou le vagin sans préso.