Droits sexuels des adolescents et jeunes

Les jeunes sont des êtres sexuels. Ils ont des besoins, désirs, fantasmes et rêves sexuels. Il est important pour tous les jeunes du monde d’avoir la possibilité d’explorer, de vivre et d’exprimer leur sexualité de manière saine, positive, agréable et sure. Ceci peut seulement avoir lieu lorsque les droits sexuels des jeunes sont garantis. Cependant, la discrimination, la stigmatisation, la violence, la peur, l’ignorance et certaines croyances culturelles et traditionnelles menacent les droits sexuels des jeunes et ceux-ci sont particulièrement vulnérables face aux violations de leurs droits sexuels.

Pour assurer les droits sexuels des jeunes, il sera question de comprendre de manière claire, ce que sont les droits sexuels et comment ceux-ci se rapportent aux jeunes. Les droits sexuels sont étroitement liés aux droits reproductifs, mais ils sont différents les uns des autres. Les droits sexuels se rapportent à la sexualité, l’orientation sexuelle, l’identité liée au genre, aux comportements sexuels et à la santé sexuelle. Les droits reproductifs se rapportent  à la fertilité, la reproduction et la paternité de la personne. Les droits sexuels des jeunes sont différents et plus complexes que les droits sexuels des adultes.

L’ACBEF croit fermement en un certain nombre de convictions fondamentales sur les jeunes et la sexualité. Ces principes forment une partie centrale du travail de l’ACBEF auprès des jeunes et de son approche vis-à-vis des droits sexuels des jeunes.  Les droits sexuels sont des droits humains valables pour tous sans distinction d’âge. Dix droits sexuels se rapportent tous aux jeunes.

-        Le droit à l’égalité ;

-        Le droit à la participation ;

-        Le droit à la vie et de vivre à l’abri du danger ;

-        Le droit à l’intimité ;

-        Le droit à l’autonomie personnelle et à la reconnaissance en tant qu’individu devant la loi ;

-        Le droit de penser et s’exprimer librement ;

-        Le droit à la santé ;

-        Le droit de connaitre et d’apprendre ;

-        Le droit de choisir de se marier ou non, d’avoir des enfants ou non ;

-        Le droit à la préservation de tes droits.