Droits humains et reproductifs

Les droits reproductifs des adolescents et jeunes tels que prônée par la Fédération Internationale pour la Planification Familiale(IPPF) sont des droits humains, qui garantissent le bien être des jeunes sur le domaine de la santé sexuelle et reproductive.

Ces droits s’articulent autour de :

Le droit à l’égalité

Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droit. Par conséquent, tout jeune  devrait pouvoir exercer et réaliser ses droits, ainsi que les droits sexuels de la même manière. Le droit à l’égalité est étroitement apparenté au principe de  l’équité. L’égalité signifie que chacun reçoit le même traitement, quantité ou qualité de quelque chose. (gouvernement-décision-protection…) 

Qu’est ce que ce droit signifie t-il pour les jeunes ?

     La protection légale de toute forme de discrimination, sans tenir compte du sexe, genre, orientation sexuelle ;

     L’égalité dans l’âge légal et l’âge minimum du mariage pour les couples de même sexe ou de sexe différent ;

Le droit à la participation

Toute personne a le droit de participer activement et librement dans les aspects liés à la vie humaine. Tous les jeunes ont donc le droit de participer de façon significative dans la prise de décisions qui affectent leurs vies et qui influencent des changements dans leurs sociétés.

Qu’est ce que ce droit signifie t-il pour les jeunes ?

     Autonomiser les jeunes à jouer un rôle actif dans la prise de décisions

     Les jeunes travaillent en partenariat égal avec les adultes tout en se soutenant les uns les autres pour obtenir des bénéfices mutuels ;

     Impliquer les jeunes dans toutes les phases de conception, mises en œuvre et évaluation d’un programme ou activité.

Le droit à la vie et de vivre à l’abri du danger

Tous les enfants et jeunes doivent être particulièrement protégés de toute forme d’exploitation et de mal, particulièrement sexuelle, la prostitution infantile, le trafic humain, les activités sexuelles forcées ou être utilisés dans les représentations ou matériels pornographiques. Les pratiques traditionnelles néfastes telles, la mutilation génitale  féminine, la paternité forcée et  le mariage des enfants doivent être éradiqué pour ainsi protéger et réaliser tous les droits sexuels des jeunes.  

Qu’est ce que ce droit signifie t-il pour les jeunes ?

     La protection de la violence sexuelle, l’abus sexuel, l’exploitation sexuelle

     Des lois de santé ayant pour but d’assurer le bien être et le droit à la santé.

Le droit à l’intimité

Tous les jeunes ont le droit de décider si, quand, comment et avec qui partager de l’information concernant leurs choix sexuels sans interférence forcée de la part d’autre personnes.

Qu’est ce que ce droit signifie t-il pour les jeunes ?

     L’intimité et  la confidentialité au niveau des services de santé sexuelle et reproductive (prestataires de clinique)

     L’intimité et la confidentialité de l’information sur les comportements sexuels, l’orientation sexuelle, le statut VIH, utilisation de contraceptifs, histoire d’IST, GP, ou avortement des jeunes.

Le droit à la santé 

Chaque jeune a le droit de jouir du standard le plus élevé possible de santé physique et mentale et  le bien être, qui inclut la santé sexuelle et reproductive.

Qu’est ce que ce droit signifie t-il pour les jeunes ?

     L’accès à une gamme complète de service de santé sexuelle et reproductive conviviaux aux jeunes qui répondent aux réalités particulières des divers groupes ;

     La participation significative des jeunes dans l’établissement des programmes, lois, politiques et services de santé publique dans leurs communautés ;

Le droit de choix de se marier ou non, d’avoir des enfants ou non 

Chaque jeune a le droit de choisir quand, si, comment et avec qui se marier et avoir des enfants dans le cadre d’un environnement qui reconnait différents types de familles.

Qu’est ce que ce droit signifie t-il pour les jeunes ?

     L’élimination du mariage forcé et du mariage précoce (18 ans fille et  22 ans pour le garçon) ;

     L’intervention de l’Etat contre le mariage précoce et le soutien pour les jeunes qui ont été forcés à des mariages forcés ;

Tous les jeunes ont droit à l’éducation et à l’information, incluse à l’éducation sexuelle complète sensible au genre et basée sur les droits. Ceci pour aider et permettre aux jeunes de décider librement et avec consentement éclairé.