La virginité, parlons-en !!

C’est quoi la virginité ?

La virginité est l’état d’un homme ou d’une femme pubère, ou adulte, qui n’a jamais eu de rapports sexuels. La définition de la virginité varie selon les cultures et les époques. La définition la plus répandue désigne une femme qui n’a jamais eu un pénis dans son vagin. Cette définition inclut donc ce qu’on appelle la virginité hyménale basée sur un hymen intacte.

On parle de virginité lorsqu’un être vivant n’a pas encore connu une expérience sexuelle avec un ou une partenaire.

Au Congo, selon une enquête réalisée par l’Association Congolaise pour le Bien Etre Familial(ACBEF) en 2007 dans 7 départements du Pays, 25% de garçon et 20% de fille adolescents ont eu des rapports sexuels avant 15 ans. (Statistique ACBEF 2009).

Cette étude prouve que plusieurs jeunes entre dans la sexualité très  tôt et perdent leur virginité.

Au vue de la principale définition, c’est quoi un rapport sexuel ?

Le rapport sexuel est un comportement sexuel humain impliquant plus d’une personne aboutissant ou non à une pénétration. La masturbation, bien qu’exclue dans cette définition, demeure un acte sexuel pouvant provoquer les mêmes réponses physiologiques. Le rapport sexuel passe par plusieurs phases : le désir, l’excitation, les préliminaires et le coït (pénétration du pénis). L’orgasme en est la résultante. Le coït qui est l’acte de reproduction sexuée chez les animaux (incluant les hommes) tend à devenir un synonyme du rapport sexuel, tout en se limitant uniquement à la pénétration et excluant toutes formes de préliminaires.

Qu’appelle-t-on perte de virginité ?

Dans le sens strict du terme, une personne perd sa virginité lorsqu’elle pratique l’acte sexuel ; mieux, une personne ayant pratiqué une phase du rapport sexuel ne mérite plus d’être appelé vierge. Mais dans le langage courant, la perte de virginité qualifie le résultat d’un premier rapport sexuel avec pénétration ; ce qui, dans le langage médical, ne définit qu’un hymen rompu. Or la cause de la rupture de l’hymen peut être accidentelle, naturelle ou suite à un rapport sexuel.

Comment vérifier la virginité ?

La virginité ne peut être prouvée proprement parler. C’est la présence de l’hymen qui est vérifiée. Seul un examen clinique peut effectuer cette vérification. Elle vise à observer deux choses :

  • Si l’hymen est intact ; à cause des hymens complaisant qui sont élastiques et se détendent pendant la pénétration sans se rompre, un hymen intact ne prouve nullement la virginité.
  • Si l’hymen est déchiré ; ce qui ne prouve en rien qu’une fille n’est plus vierge, car la seule chose constatée est l’absence de l’hymen, non pas la manière dont il a disparu.

Le test de virginité a été dénoncé comme discriminant pour les femmes, car elles sont les seules à le subir puisqu’elles sont les seules à avoir l’hymen qui est le critère de vérification.

Que peut-on dire de la virginité hyménale ?

La virginité hyménale ne peut être perçue comme la véritable virginité car pour plusieurs raisons une fille peut avoir un hymen déchiré sans avoir de rapport sexuel avec pénétration. Aussi, considérer l’hymen comme critère de virginité revient à considérer une fille ayant eu un rapport sexuel anal avec un hymen intact comme vierge et celle pratiquant la masturbation comme non vierge, si elle déchire son hymen pendant ces moments de plaisir insolite. Ce qui est un mauvais jugement. Pour cela, ne peut être considérer comme vierge qu’une personne n’ayant jamais eu de rapport sexuel.