Appareil génital : c’est quoi ?

L’appareil génital est un ensemble des organes génitaux de l’un ou l’autre sexe, et dont les fonctions sont  complémentaires. Sa fonction principale demeure la reproduction. A cet effet, il existe deux types d’appareils génitaux à savoir mâle et féminin.

L’appareil génital féminin comporte des organes internes tels la vulve qui comprend des replis, les grandes et les petites lèvres, sui se rejoignent au niveau du clitoris,  le vagin, qui est le canal souple dans lequel pénètre, lors du rapport sexuel le pénis en érection. Long de 7 à 10 cm, il se trouve au sommet de l’utérus. Hormis le vagin, il y a l’utérus situé dans le bassin. Celui-ci est un organe creux extensible, qui s’agrandit tout au long de la grossesse pour accueillir le fœtus. Les ovaires au nombre de deux, sont les glandes génitales de la femme qui produisent les cellules reproductrices (ovule) et participent à la régulation hormonale, les trompes de Fallope siège des ovaires. Et enfin, les organes externes, appelés vulve, qui comprend des replis, les grande et petite lèvres qui se rejoignent au niveau du clitoris, organe érectile sensible à l’excitation.

Chez la jeune fille l’entrée du vagin est rétrécie  par une petite membrane souple : l’hymen, qui se déchire très souvent lors des premiers rapports sexuels.

Chez l’homme par contre on trouve les testicules, qui sont des glandes génitales mâles producteurs des spermatozoïdes et secrètent des hormones.

Le pénis, organe érectile, permet quant à lui la copulation. Il permet l’éjection du sperme ainsi que l’émission d’urine, par un canal unique, l’urètre.

Outre leurs particularités anatomiques, ces deux appareils présentent une différence essentielle : l’appareil génital féminin, pendant la vie embryonnaire, stock des gamètes, qui seront utilisées de la puberté à la ménopause ; le second entre en fonction à la puberté pour toute la durée de la vie de l’homme.

 Hélas l’appareil génital ne rivalise pas avec le temps. Car il finit par atteindre son déclin sous le pois des années et le vieillissement du corps. Et cela se caractérise par bien de changements.

Chez la femme, on assiste au vieillissement tissulaire génital inaugurant une diminution des cellules  musculaire et élastique. S’en suit, une chute brutale des sécrétions hormonales à partir de la ménopause, responsable des modifications des organes et du comportement. Ces modifications touchent tous les organes. Le vagin par exemple devient plus sec, moins élastique et rend douleurs lors des rapports sexuels.

Chez l’homme, la sécrétion hormonale mâle diminue à partir de 40 ans puis se stabilise autour de la soixantaine. Le nombre et la qualité des spermatozoïdes diminuent dès 45 ans, mais une production résiduelle persiste toute la vie. L’érection plus lente et à terme moins complète, reste possible jusqu’à un âge avancé.

La perte de libido est plus fréquente chez l’homme que chez la femme, du fait de la baisse de testostérone mais aussi de la peur de l’échec, de maladie chronique ou d’un état dépressif.

Il sied de souligner que l’appareil génital a besoin d’un soin particulier surtout celui de la femme.